Articles

Affichage des articles du 2014

[Loli stuff] Une tea party pour un loliday tout cosy

Image
Les fins d'année, c'est toujours éreintant que ce soit au travail ou en dehors. C'est comme si un compte-à-rebours est lancé pour terminer ce que l'on avait prévu de faire dans l'année : les résolutions non tenues, les choses que l'on s'était dit de faire avant que la procrastination ne vous prenne... En remettant tout à demain, on se retrouve à tout remettre au surlendemain, la semaine suivante, le mois suivant voire l'année prochaine ! On est pressé par le temps qui passe alors essayons de l'utiliser à bon escient.
Cela faisait un petit moment que je voulais organiser quelque chose pour le loliday, plus pour mes amies lolis et moi-même que le lolita en soi. Cette année, je me suis lancée dans l'organisation d'une tea party en comité restreint au Tea Corner, un petit salon de thé tout cosy adjacent à la rue Montorgueuil à Paris. Du thé, des mignardises mais pas que. 
J'avais donné rendez-vous à partir de 16h, heure à laquelle je me suis …

[Lookbook] Tenue du jour ~ 29/11/2014

Image
Le mois dernier, j'ai eu le plaisir de participer à une présentation/défilé organisée par l'association lolita Rouge Dentelle et Rose Ruban lors d'une soirée japonisante au centre culturel de Montgallet à Paris. Ce fût une première pour ma part. Peut-être pas la dernière, qui sait ? 
Pour l'occasion,  j'avais pour mission de représenter le style otome. J'ai donc décidé de porter cette robe Emily Temple Cute que j'affectionne particulièrement mais que je ne porte pas souvent. ETC est l'une des marques qui représentait le mieux le style otome - représenter, au passé, car depuis le départ d'une de leurs stylistes, la marque a perdu de son âme. Je me contente désormais de regretter leur plus ancienne collection au tissu en coton bien épais et aux imprimés rétro.


Outfit rundown 
Béret en laine rouge : H&M Col en fausse fourrure : Emily Temple Cute Haut à manche longue : Uniqlo Robe : Emily Temple Cute Collant à pois : Calzedonia Chaussures : Jonak

Je …

[Review] Calendrier de l'Avent selon Dammann Frères

Plus que quelques jours pour profiter de l'automne qui s'égare dans le froid de cet hiver qui arrive à grands pas. Loin de me morfondre, j'apprécie cette période malgré la fatigue et le ras-le-bol général qui pèsent en ces fins d'année. Le compte à rebours est lancé. Et bientôt Noël ! 
Pour attendre sagement au pied de mon sapin inexistant, je me suis offert un calendrier de l'Avent mais pas n'importe lequel : cette année pas de bras, pas de chocolat mais du thé de la Maison Dammann Frères, soit 24 thés, tous différents, à découvrir d'ici le jour J. 
Le calendrier se présente de manière assez classique : une boîte cartonnée avec des fenêtres numérotées de 1 à 24 à ouvrir et à l'intérieur de chaque un sachet de thé qui attend qu'on en extirpe sa substantifique moelle au beau matin et qu'on pianote son nom sur google. Je compléterai cet article au fur et à mesure pour partager avec vous ce moment. 
C'est parti ! Thé L'Oriental : un sencha …

[Critique] "Ravina, the witch?" de Junko Mizuno, un conte de sorcières ?

Image
Il y a quelques semaines, j'ai appris, au détour d'un tweet, que Junko Mizuno serait à Paris pour une séance de dédicaces. J'ai donc guetté sa venue à coup de recherches google (dont mon double maléfique de stalkeuse serait fière) et me suis donc retrouvée à Artoyz le 24 octobre dernier. Après une dédicace quelque peu expéditive, je suis rentrée chez moi avec deux petits trésors dont "Ravina, the Witch?", un de ses derniers ouvrages publiés en France.


Le speech 

Ne vous attendez pas à un conte des fées des temps modernes avec "Ravina, the Witch?". Il s'agit plus d'un histoire de sorcières où l'on y suit une jeune fille qui a grandi, éloignée de tout, dans une décharge et qui s'est vue confier une baguette magique, sans vraiment savoir quelle utilité en tirer. Et rien n'avait changé. Cela aurait pu durer mais, un jour, Ravina se fait enlever et se retrouve dans le monde perfide des affreux. Une (més)aventure qui lui permettra d'ap…

[Recette] La théorie du mugcake 2 : le mugcake au fromage et à la moutarde

Image
Je récidive avec les mugcakes, ces gâteaux que l'on cuit dans une tasse au four micro-onde ! Ma précédente recette n'a pas fait des heureux mais il faut parfois persister. Cette fois-ci, je vous propose une version salée qui devrait satisfaire le ou la flemmard(e) qui sommeille en nous. 
Pour vous situer le contexte : vous rentrez fatigué(e) du boulot, n'avez pas envie de cuisiner ni de manger à nouveau des nouilles instantanées, n'avez pas fait les courses et vous vous rendez compte, ô miracle, qu'il ne vous reste que du gruyère, de la moutarde et un œuf dans votre frigo (oui, pas besoin de beurre). Vous vous souvenez ensuite d'une recette lue sur un très chouette blog, que je nommerai point, et vous vous empressez de retrouver le post correspondant que voici. 
Cette recette est assez basique et pratique. Elle demande peu d'ingrédients particuliers. Qui n'a pas dans son frigo de paquet de fromage râpé ? Les mugcakes salés accompagnent bien les soupes …

[Lookbook] Une tenue pour Halloween 31/10/2014

Image
Depuis que j'ai la JSK "Trick or Treat" de la marque Baby, the Stars Shine Bright, je m'arrange toujours pour pouvoir la porter le jour d'Halloween (du mois le soir). Cela va donc faire 4 ans maintenant que j'en suis l'heureuse propriétaire et que j'essaye de faire une tenue différente. C'est une robe assez versatile (même si je ne la porte qu'une fois par an). Je l'ai d'abord porté façon "fille de joie" (comprenez sans blouse et bas résille), puis liseuse de bonne aventure et à la mode Winterfell l'année dernière. J'aime beaucoup porté cette robe avec cette blouse Moi Même Moitié. 
Cette année, j'avais envie de simplicité et d'innocence d'où l'association avec des couleurs claires et les petites fleurs sur la tête. A mon habitude, j'accessoirise très peu. J'avais juste un joli collier acheté récemment chez Voriagh et qui a surtout été mon inspiration pour cette tenue.

Outfit rundown
Headband :…

[Critique] Penny Dreadful, à la croisée du fantastique d'horreur et de l'ère victorienne

Image
Halloween a été l'excuse parfaite pour faire découvrir la première saison de la série "Penny Dreadful" et son univers gothico-victorien-macabre à des amies. Les séries d'horreur / gore sont à la mode outre-atlantique : "American Horror Story", "Hannibal", "The Sleepy Hollow", "The Knicks", etc. Et je ne m'en plaindrai pas (tant que la qualité est là).


"Penny Dreadful" produite par Showtime et Sky tire son épingle du jeu du lot des dernières nouveautés du genre. L'histoire se déroule dans un Londres bien glauque en pleine ère victorienne, un cadre qui se prête bien à la chasse aux vampires et autres créatures maléfiques. On y retrouve quelques personnages mystérieux aux passés troubles (Eva Green, Josh Hartnett, Harry Treadaway) amenés à collaborer ensemble sous la direction d'un riche aristocrate anglais (Timothy Dalton) qui ferait tout pour sauver sa fille. Je ne vous en dis pas plus afin de ne pas vous …

[Otome kei] La boutique Axes Femme Paris

Image
Axes Femme est une marque japonaise otome-friendly dont je vous ai déjà soufflé quelques mots dans mon tout premier billet. La boutique, qui a ouvert à Paris, dans le Marais, vient d'ailleurs de fêter son anniversaire. J'en profite donc pour vous en parler un plus longuement. 
La marque propose un style de vêtements et d'accessoires très inspirés de la Belle Epoque (telle que fantasmée par les japonais, vous êtes prévenus), quelque peu vieillots tout en restant mignons et féminins. Elle se décline en trois "branches" : Axes Femme, la gamme principale ;Axes Femme POETIQUE, plus orientée rétro/"vintage" ;Axes Femme Kids, pour les enfants.  Elle propose aussi des collections capsules dont certains articles sont vendus presque exclusivement à la boutique parisienne. C'est par exemple le cas de leur toute nouvelle ligne "Petrouchka", dessinée par une styliste française, Perrine Disson, et dont le thème pour la saison automne/hiver 2014-2015 est …

[Recette] La théorie du mugcake 1 : le mugcake à la banane et aux pépites de chocolat

Image
A ne pas confondre avec les cupcakes, le mugcake se cuit littéralement dans un mug c'est-à-dire dans une tasse. Autre particularité : il se cuit au four micro-ondes. C'est le gâteau quasi-parfait pour les gourmand(e)s  esseulé(e)s qui, au choix, n'ont plus grand chose dans leur frigo, n'ont pas de four traditionnel, et/ou n'ont pas envie de manger un gâteau pour 6 voire 8 personnes, de devoir laver 15 000 ustensiles... Une petite consolation, me direz-vous. Beaucoup moins affriolant que son prédécesseur, le mugcake se décline à volonté en version sucrée (et même biscuitée) ou salée. 
La recette se veut assez facile à réaliser mais il est tout aussi aisé de la rater : le mugcake est un gâteau individuel où le moindre gramme ou la moindre seconde comptent. J'exagère un peu mais mon affirmation est loin d'être fausse. Après en avoir fait plusieurs et, avec différents fours, je me suis rendue compte que je pouvais autant avoir un bon gâteau qu'un truc infâ…

[Review] La 1er saison de Sailor Moon en coffret DVD chez Kazé

Image
Avec le 25e anniversaire de Sailor Moon, nous avons eu droit à un remake, des rééditions et pleins de goodies. Autant vous dire que je suis retombée en plein enfance (à l'époque où l'animé était diffusé au Club Dorothée)... Pour être honnête, j'en ai gardé quelques vagues souvenirs de l'histoire (ce n'est qu'à mes 24 ans que j'ai appris qu'Artémis était un chat et pas une chatte) mais je me remémore très bien ces samedis matins devant la télé, savourant chaque épisode avant même de petit-déjeuner. Puis, je suis arrivée au CP et il a fallu aller à l'école le samedi... Imaginez ma frustration d'enfant qui passe plus ou moins bien avec le temps. 
La réédition du manga est tombée à pic dans une de mes phases de grande nostalgique. Quant à la sortie des DVD de l'animé, n'en parlons même pas, je n'ai résisté que pendant quelques mois. Bref, il y a peu j'ai donc réalisé ce petit rêve de fan de Sailor Moon en m'offrant l'intégra…

[Otome kei] A la recherche d'une définition

Image
Me revoilà  avec un nouveau blog qui devrait être plus personnel que God Save the Lolita (pas trop quand même) et qui me ressemblera donc plus d'où le titre. Pour être franche, je ne savais pas vraiment comment le commencer. En y réfléchissant, je me suis dit qu'un billet sur le style "otome" pouvait être un bon début. Qu'en pensez-vous ?


L'otome kei (「乙女系」litt. style de jeune fille) désigne un style vestimentaire venant du Japon qui existe depuis une trentaine d'années environ. Contrairement à la plupart des modes de rue à l'instar du lolita, du gyaru ou encore du shironori, il se montre plus discret, plus sage et surtout moins codifié.  L'on n'y retrouve pas non plus cet aspect communautaire/culturel qui peut leur être attribué.

Assez proche du lolita, il est souvent associé à du "casual lolita". Pourtant l'otome kei ne correspond pas à ses normes notamment en ce qui concerne la silhouette ou encore les associations de couleurs…