jeudi 29 septembre 2016

[Billet d'humeur] C'est quoi être adulte ?

A 28 ans, bientôt 29, je me sens comme une personne responsable, je travaille et paie mes impôts, j'aime aussi les choses mignonnes, commence à développer une obsession pour une peluche tempura... Cela me semble presque normal et pourtant je ne peux m'empêcher d'entendre une petite voix: "tu ne devrais pas", "arrête de fuir", "c'est plus de ton âge" etc. Après avoir lu un énième billet sur la jeunesse, une question me taraude ces derniers temps: qu'est-ce être adulte ?



L'adulte n'est pas un enfant. Certes.

Un enfant n'est certainement pas un adulte d'un point de vue biologique ou encore juridique. Là n'est pas vraiment le sujet de mon interrogation. Être adulte, de nos jours, ne repose plus sur des critères d'âge, de statut ou ne peut se réduire à une question d'indépendance. C'est encore plus subjectif que cela, du moins l'on serait tenter d'y croire.

L'on a tous (eu) cette vision de cet être parfait, sage, responsable, qui ne commet pas d'impairs avec nos premiers modèles, nos parents et/ou nos professeurs. C'est d'ailleurs l'impression que souhaitent donner ces derniers et qui, à mon sens, est l'une des premières perceptions qu'un enfant a d'un adulte. C'est vers lui que l'on se tourne lorsqu'on a un problème ou dont on cherche l'approbation. L'adulte nourrit, habille, aide l'enfant à grandir puis à devenir comme lui, un adulte.  La boucle serait-elle bouclée ?

Cette approche négative m'est assez insatisfaisante. D'abord, parce que je ne doute point ne plus être une enfant ou une adolescente et puis, parce que je vois maintenant ces adultes et qu'ils sont tous loin d'être parfaits ou de ne pas commettre d'erreurs. Cette vision que l'on peut avoir d'un adulte   appartient surtout à notre imaginaire commun.


L'adulte parfait est un leurre.

Je ne me suis pas sentie particulièrement adulte lorsque j'ai quitté le domicile familial pour les études à 18 ans, commencé à gérer moi-même mes comptes, terminé mes études ou encore obtenu ma première paie... Jusqu'à maintenant, il y a deux moments où je me suis sentie particulièrement "adulte" : d'abord à 25 ans, quand j'ai payé, pour la première fois mes impôts sur le revenu puis à 26 ans lorsque je suis devenue propriétaire de mon appartement.

Pour autant, être adulte n'est pas non plus l'aboutissement d'un passage de seuils ou d'étapes. Ces derniers ne sont tout au plus une manifestation de ce qui caractérisent l'adulte. Lorsque vous êtes malade, vous pouvez présenter l'ensemble des symptômes de la maladie ou bien juste une partie d'entre eux. Vous pouvez également présenter quelques symptômes et ne pas avoir ladite maladie. De même, certains auront cochés toutes les cases des étapes de la vie et continueront d'agir comme de vrais gamins.

Le fait de jouer encore aux jeux vidéos, à PokéGo pour ne rien citer, de regarder des dessins animés ou autres, importent peu. Se borner à cela est à la fois superficiel/hypocrite et repose sur une vision faussée de l'adulte. Etre fade et ennuyeux relève d'un autre sujet.

D'une manière positive, être adulte, c'est rassembler un faisceau d'indices d'indépendance et de responsabilités. L'adulte n'est pas nécessairement un être parfait : il prend des décisions (bonnes ou mauvaises), il peut avoir des problèmes ou bien commettre des erreurs. Ce qui est déterminant est la manière dont il est les traite et les résout. Il sait aussi être raisonnable (un peu comme lorsque je me dis que je n'ai pas besoin de cette breloque méga kawaii).

Et pour vous, c'est quoi être adulte ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...